L’animateur est parfois formateur, parfois négociateur…

 

L’animateur doit cumuler compétences techniques et humaines afin d’être respecté et apprécié.

Dans le meilleur des cas l’animateur écoute le franchisé et le franchiseur écoute l’animateur

La transmission d’informations est toujours la pierre angulaire pour le bon fonctionnement d’un réseau. Les méthodes traditionnelles telles que reporting ou commissions mobilisant les franchisés demeurent mais aujourd’hui s’ajoutent des outils plus modernes comme l’intranet.

 

Une bonne animation de réseau est le gage d’une bonne transmission du concept de franchise

Courroie de transmission, l’animateur apporte la dimension humaine nécessaire pour le réseau. Le domaine de l’animation s’en trouve étendu. Des formations sont proposées aux franchisés, aux animateurs aussi. Cela leur permet de disposer de compétences techniques plus pointues car leur métier est aussi et surtout de contribuer au diagnostic de l’entreprise franchisée et d’en aider le patron à décider d’un plan d’action puis à le mettre en œuvre.

Les profils des animateurs sont divers et leur métier les entraîne à mêler constamment méthode et instinct. Parfois l’animateur est un véritable urgentiste, alors qu’il serait plutôt souhaitable de le considérer comme un médecin de prévention…

Les directeurs de réseau doivent être conscients des difficultés de leurs animateurs et sont en première ligne pour les aider. Les animateurs doivent se sentir considérés pour jouer leur rôle de courroie de transmission et d’amortisseur. Ils contribuent à l’enrichissement et à l’évolution du savoir-faire du franchiseur. Ils en sont les garants humains. Parfois ils sont eux-mêmes formateurs au sein du réseau et doivent donc aussi avoir des qualités pédagogiques.

Bien entendu les missions et challenges varient d’un réseau à l’autre mais accordons aux animateurs le respect que leur mission justifie.

 

A LIRE AUSSI...

Les dernières actualités de la franchise

Inscrivez-vous à notre newsletter